Aider les chiens et les chats à mener une vie plus saine.
Chaton

Calicivirus chez le chat

Young cat sitting on an examination table being checked over by a vet.
Le calicivirus félin est un virus très répandu chez les chats. Ses symptômes incluent un écoulement nasal, une gingivite et des ulcères de la gueule.

Quelle est la différence entre le calicivirus félin et l’herpès félin (FHV) ?

Le calicivirus félin provoque le FCV, avec les symptômes habituels, notamment :

  • un écoulement nasal ;
  • une gingivite ;
  • des ulcères de la gueule.

C’est un virus nu, ce qui signifie qu’il est relativement résistant dans l’environnement extérieur et qu’il est difficile à éliminer. Après l’infection, le rétablissement complet du chat peut prendre quelques semaines, voire quelques mois.

L’herpèsvirus félin (FHV) touche les yeux sous forme de conjonctivite et d’ulcères de la cornée, et provoque des écoulements nasaux.

Ces deux virus sont très différents, mais on les confond parfois, car ils sont souvent impliqués dans le « coryza félin », syndrome caractérisé par des infections oculaires (conjonctivite, écoulement), des écoulements nasaux, des inflammations de la gueule et des ulcères.

Y a-t-il des effets secondaires pour un chaton souffrant de calicivirus félin ?

Le calicivirus félin peut avoir des conséquences graves pour les chats, en particulier les chatons, car il nuit à leur capacité à se nourrir. L’odorat joue un rôle important dans l’alimentation des chats, et un chat au nez bouché peut refuser de manger, tandis que des lésions douloureuses dans la gueule peuvent aussi l’empêcher de se nourrir.

Comment le calicivirus félin se propage-t-il ?

Le calicivirus félin se propage des manières suivantes :

  • contact direct entre chats ;
  • par les humains qui caressent des chats et qui ne se lavent pas les mains.

Les objets qui entrent quotidiennement en contact avec un chat infecté, tels que les bols de nourriture, les cages et les brosses, doivent également être nettoyés régulièrement pour empêcher la propagation de l’infection.

Mon chaton peut-il être exposé au calicivirus félin lorsqu'il est en contact avec d'autres chats ?

Votre chaton peut être exposé au virus s’il est en contact avec d’autres chats qui semblent en bonne santé.

Un animal ne présentant aucun signe de maladie peut en fait être porteur de certaines maladies, notamment du calicivirus félin. Ce porteur sain peut représenter un risque pour les autres membres de la communauté, en particulier les chatons.

Si mon chaton attrape le calicivirus félin, pourra-t-il un jour se rétablir ?

Il existe de nombreuses souches de calicivirus félin, ce qui signifie qu’un chat peut être infecté plusieurs fois au cours de sa vie, de la même manière que les humains contractent un rhume à maintes reprises.

On pense souvent à tort que les chats ne se débarrassent jamais du calicivirus félin une fois qu’ils l’ont attrapé. En fait, dans le cas d’une première infection chez un animal sensible, le chat peut développer ou non des symptômes. Après cette phase, il continue d’excréter le virus pendant quelques semaines ou plusieurs mois, mais dans la plupart des cas, il finit par se rétablir. Ceci est particulièrement vrai si l’animal vit seul et n’est pas contaminé de nouveau.

Dans les foyers où vivent plusieurs chats, le problème est que le virus circule et que les chats sont continuellement contaminés de nouveau (soit par contact avec d’autres chats, soit à cause de l’environnement contaminé, car le virus est résistant dans l’environnement).

Toujours se rappeler : Un chat qui vit seul et qui est infecté par le calicivirus devrait éliminer complètement le virus après une période allant de quelques semaines à quelques mois.

Comment puis-je empêcher mon chaton de contracter le calicivirus félin ?

Faire vacciner votre chaton aide à prévenir les maladies contagieuses, y compris le le calicivirus félin. Certains vaccins sont obligatoires, tandis que d’autres sont recommandés seulement. Les vaccins recommandés varient en fonction du lieu, de l’âge, du mode de vie et de l’état du système immunitaire du chaton ou du chat.

Voici la liste des vaccins de base recommandés pour les chatons :

  • le calicivirus félin (FCV) ;
  • le virus de la panleucopénie féline (FPV) ;
  • l’herpèsvirus félin (FHV-1) ;
  • la rage (RV).

Les vaccins sont plus efficaces lorsqu’ils sont administrés à des dates déterminées avec des vaccinations de rappel à des dates précises.

Quand mon chaton doit-il être vacciné ?

Les premiers vaccins doivent être administrés entre sept et neuf semaines. Parlez en à votre vétérinaire pour qu’il puisse évaluer le profil de risque du chat et le meilleur âge pour administrer les vaccins.

  • Croissance intense

Aimer et partager cette page

Alimentation sur mesure pour votre chaton

Des formules nutritionnelles qui renforcent les défenses naturelles de votre chaton et favorisent une croissance saine et le développement de son système digestif.

Content Block With Text And Image 2
Articles Liés
Adult cat lying down on a cat tree scratching a pole.

Equipement essentiel pour acceuillir votre nouveau chaton

Adult cat running outdoors on gravel.

Comment aider votre chaton à rester en forme ?

Young cat lying down on an examination table in a vets office.

Péritonite infectieuse féline

Trouver un vétérinaire

Vous vous posez des questions sur la santé de votre chat ? Consultez un vétérinaire pour obtenir les conseils d'un professionnel.

Rechercher autour de moi
Maine Coon adult standing in black and white on a white background