10% de réduction sur une sélection d'aliments avec l'abonnement

En savoir plus

Le chat, un animal territorial

Pour vivre en harmonie avec votre chat, il est important de savoir comment organiser son territoire en respectant son rythme de vie et ses préoccupations essentielles. C’est là qu’il va dormir, jouer, chasser, se nourrir et recevoir des câlins.

L’organisation du territoire de votre chaton

 

Dès l’arrivée de votre chaton dans votre foyer, il faudra veiller à organiser son espace dans votre domicile pour que la qualité prime sur la superficie. Sachez que votre chaton préférera toujours un studio de 35 m2 parfaitement organisé, proposant dans sa configuration et ses meubles une multitude de possibilités de jeux, d’activités d’altitude ou de cachettes, à un 200 m2 vide de tout mobilier ou recoin. S’il vit à la campagne, votre chat occupe un territoire d’environ 50 m de rayon autour de sa maison, soit environ 8 000 m2 et peut étendre son champ d’action jusqu’à 1 km.

Le chat a un comportement territorial dit spatio-temporel : à certains moments de la journée, il aura besoin d’être seul au sein de son territoire, à d’autres moments, il acceptera de le partager avec d’autres individus, qu’il s’agisse de congénères, d’humains ou d’autres animaux. La domestication a rendu les chats globalement plus sociaux.

A votre domicile, votre chaton organisera sa vie autour de 4 aires différentes que vous devez respecter afin de ne pas provoquer l’apparition de certains troubles du comportement.

Respecter les 4 zones de son espace

 

Qu’il s’agisse de chats domestiques ou à l’état sauvage, tous les félins délimitent une zone qu’ils défendront contre leurs congénères ou d’autres animaux, lié à un instinct inné qui leur permet d’assurer la survie de leur espèce. Chez vous, il est donc important que vous puissiez organiser l’univers de votre chaton autour de 4 zones différentes.

1. La zone de propreté

La litière du chat doit être placée dans un endroit facilement accessible en permanence par votre chat et isolée de sa gamelle et de votre espace de vie. Choisissez un bac à litière suffisamment grand. L’idéal étant une caisse recouverte pour limiter les odeurs. Un renfoncement ou un coin de pièce éloigné de tout passage vous permettra d'éviter bien des nuisances.

2. La zone de repas

Elle doit être éloignée de sa litière et de votre propre espace de repas pour que votre chat ne confonde pas votre assiette et sa gamelle et ne s’habitue pas à quémander durant vos repas. Laissez-lui 2 bols en permanence, l’un pour ses croquettes (un chat adulte de 3 à 4 kg consomme environ 50 à 60 g par jour) et l’autre rempli d’eau fraîchement renouvelée. Les deux gamelles doivent être suffisamment éloignées l'une de l'autre pour éviter les salissures de l'eau.

3. La zone de repos

En principe le chat aime dormir près des sources de chaleur (radiateur, abords de cheminée, contre une fenêtre ensoleillée). Cet endroit peut évoluer dans la journée en fonction de l’ensoleillement. C’est dans l’un de ces endroits que vous devez installer son panier de couchage, confortable où le chat sera en sécurité, mais sans trop l’éloigner de votre lieu de vie car votre chat recherche votre proximité.

Table, chaise, buffet… Votre chat adore se poster en hauteur pour dominer le monde qui l’entoure et scruter le moindre mouvement… Ainsi, si votre foyer ne propose pas suffisamment de positions élevées et stables, offrez-lui un arbre à chat ! Sachez aussi que votre chat aime voir ce qui se passe à l’extérieur. Attention toutefois à ne pas le laisser sans surveillance devant une fenêtre ouverte car il ne verra pas forcément le vide et pourrait avoir envie de sauter

4. La zone de jeu

C’est l’espace de vie et de détente le plus vaste de votre chat. Il ne doit surtout pas être une pièce vide de tout mobilier ou recoin ou cachette. Il doit être propice aux courses folles, aux positions perchées en hauteur (arbre à chat, jeux pour chat, mobilier…).

Un chaton, possède de redoutables griffes qui pourrait faire le malheur de vos canapés, tapis et autres mobiliers. Aussi, choisissez d’acheter un griffoir, accessoire aussi ludique qu’utile pour votre chaton et qui permettra d’éviter les dégradations de votre intérieur.

Votre chaton en grandissant, va patrouiller, défendre, parfois partager son espace de vie. Le marquage territorial commence généralement à la puberté et s’exprime à travers le dépôt de phéromones par griffades, frottements ou mictions urinaires. Selon le niveau de stress et de sensibilité, votre compagnon à quatre pattes peut intensifier le marquage qui deviendra alors un marquage urinaire qu’il faudra apprendre à gérer et faire stopper.

Aimer et partager cette page