Parlons des chats sibériens

Le pelage du chat sibérien épais et brillant n’est pas purement décoratif, bien qu’il soit magnifique. Au fil des siècles, cette race ancienne a développé un pelage isolant et imperméable à trois couches, idéal pour résister au climat rigoureux de sa Sibérie natale. Si ses ancêtres ont évolué dans un environnement sauvage en extérieur, aujourd’hui, les sibériens apprécient certainement des conditions plus confortables. Ces chats affectueux peuvent être joueurs, mais se trouvent généralement bien au chaud, blottis aux côtés de leurs maîtres à la recherche de câlins.

Nom officiel : Sibérien

Autres noms : Neva masquerade (race colourpoint, aux extrémités plus foncées), chat sibérien de forêt

Origines : Russie

Sibérien assis regardant au-dessus de l’objectif en noir et blanc
  • Perte de poils

    4 out of 5
  • Besoins d’activité physique

    1 out of 5
  • Compatibilité avec les autres animaux de compagnie

    4 out of 5
  • Tolérance aux températures élevées

    2 out of 5
  • Amical avec les enfants?*

    5 out of 5
* Nous déconseillons de laisser des animaux de compagnie seuls pendant de longues périodes. La limitation de la solitude peut éviter une détresse émotionnelle et des comportements destructeurs. Consultez votre vétérinaire pour obtenir des recommandations. Chaque animal de compagnie est différent, y compris au sein d’une même race. Cet aperçu des spécificités de cette race ne doit donc être pris qu’à titre indicatif. Pour avoir un animal de compagnie heureux, en bonne santé et bien élevé, nous vous recommandons de l’éduquer et de le socialiser, en plus de répondre aux besoins essentiels à son bien-être (sans oublier ses besoins sociaux et comportementaux). Un animal de compagnie ne doit jamais être laissé sans surveillance avec un enfant. Communiquez avec votre éleveur ou votre vétérinaire pour plus de conseils. Tous les animaux domestiques sont sociables et préfèrent avoir de la compagnie. Cependant, on peut leur apprendre à supporter la solitude dès leur plus jeune âge. Pour obtenir de l’aide, veuillez demander l’avis de votre vétérinaire ou de votre dresseur.
Illustration d’un chat sibérien
MâleFemelle
TailleTaille
28 - 33 cm28 - 33 cm
PoidsPoids
7 - 8 kg5.5 - 6 kg
Chatons en croissanceÂge adulte
De la naissance à 4 moisDe 1 à 7 ans
Âge matureÂge avancé
De 7 à 12 ansÀ partir de 12 ans
1/7

Apprenez à connaître le sibérien

Tout ce que vous devez savoir sur la race

Avec leur pelage extraordinaire, leurs grands yeux ronds, leurs oreilles duveteuses et leur impressionnante queue en forme de brosse, les chats sibériens sont de véritables merveilles russes. Ce chat est certes originaire d’un environnement sibérien glacial, mais son tempérament ne l’est pas pour autant. Ces merveilleux chats sont de grands sentimentaux et ne cherchent qu’à rester à proximité de leurs humains préférés. Ils vous suivront littéralement dans toute la maison et se blottiront sur vos genoux, faisant office de bouillotte féline.

Les chats sibériens vont même vous « parler ». Les sibériens communiquent avec leurs maîtres par de doux petits cris et interjections ainsi que par des ronronnements et des miaulements plus conventionnels.

Les sibériens grégaires s’entendent bien avec les autres animaux ainsi qu’avec les enfants. Ils sont joueurs et athlétiques, une nature qui se traduit parfois par des sauts énergiques sur les meubles ou des coups frénétiques sur le curseur de votre ordinateur. Ces chats ont également un côté calme et tranquille. Ce n’est pas étonnant que les sibériens fassent parfois office de chats de thérapie.

2/7

Deux choses à savoir sur les chats sibériens

1. Russe et ganté

Les gants seraient bien le seul élément manquant dans la garde-robe d’hiver du sibérien. La fourrure de ce chat chaleureux qui se veut résistante aux intempéries est impressionnante. Cette robe se compose de trois couches imperméables, d’une collerette qui fait le tour de son cou, d’une toison pelucheuse au niveau de l’arrière-train et d’une queue touffue à l’instar de celle d’un renard. Des coussinets touffus au niveau des pattes viennent compléter l’équipement du sibérien, adapté déjà pour vagabonder dans les paysages enneigés avant de vous rejoindre.

2. Neva masquerade à plumets

Il ne s’agit pas d’un code secret, mais bien de la description d’un chat sibérien aux marques distinctives et aux oreilles touffues. Le nom alternatif de neva masquerade est utilisé pour les sibériens dont les extrémités sont plus foncées (également appelés colourpoint). Les petites touffes de poils placées au bout des oreilles de certains chats représentent une caractéristique commune avec le lynx, un cousin (éloigné) qui se veut plus grand et plus sauvage. Ces touffes, permettant de protéger les oreilles des chats des saletés, sont connues sous le nom de plumets.

Vue de face d’un sibérien debout en noir et blanc
3/7

Historique de la race

Les chats sibériens sont apparus il y a au moins mille ans et seraient apparentés aux norvégiens : les similitudes physiques entre les deux races sont évidentes. Elles ont toutes deux évolué pour survivre dans des environnements froids et rigoureux.

Les chats sibériens sont depuis longtemps des chats multitâches populaires dans leur pays d’origine, la Russie. Chats de ferme ou animaux de compagnie, ils sont très appréciés, et font même des apparitions magiques dans le folklore local et les contes de fées.

Bien que certains sibériens aient été présentés lors d’expositions félines dès les années 1870, ce n’est qu’après la fin de la Guerre froide que ces grands félins se sont faits plus largement connaître alors qu’ils ont été exportés vers l’Europe et les États-Unis. La Cat Fanciers’ Association a reconnu la race en 2000, qui a atteint le niveau de championnat en 2006.

4/7

De la tête à la queue

Caractéristiques physiques des chats sibériens

1
2
3

1.Queue

La queue épaisse et touffue ressemble à celle d’un renard.

2.Oreilles

Les oreilles de taille moyenne sont dotées de poils plus longs à la base et parfois de touffes de poils aux extrémités.

3.Pelage

La fourrure pelucheuse de taille moyenne est imperméable et se décline en différentes couleurs.
Sibérien assis sur une chaise de jardin en fer
5/7

Éléments à surveiller

Découvrez quelques points intéressants sur votre sibérien, qu’il s’agisse de caractéristiques spécifiques de la race ou d’un aperçu général sur sa santé

Problème cardiaque

La santé des sibériens n’est généralement pas problématique. La race est toutefois sujette à une maladie appelée cardiomyopathie hypertrophique, une forme de maladie du cœur qui provoque l’élargissement du muscle cardiaque, diminuant alors l’efficacité de cet organe. Veillez à vous procurer votre animal uniquement auprès d’un éleveur réputé qui veillera à n’élever que des animaux issus de parents sains.

Contrôlez son poids

Les sibériens se caractérisent comme une race naturellement grande, qui risque de prendre trop de poids, pouvant entraîner des problèmes de santé. Assurez-vous que l’alimentation de votre chat est adaptée et de bonne quantité afin de préserver sa santé. Il convient de réaliser des examens réguliers chez votre vétérinaire.

Une alimentation saine pour un chat en meilleure santé

Une nutrition santé sur mesure est essentielle pour préserver la santé et la beauté des chats. La nourriture fournit l’énergie nécessaire pour soutenir les fonctions vitales et une formule nutritionnelle complète pour chat doit contenir un équilibre adapté de nutriments. En nourrissant votre chat de cette manière, vous lui offrirez une alimentation ni déficiente ni excessive, lesquelles sont susceptibles de nuire à sa santé. De l’eau propre et fraîche doit être à mise à sa disposition en permanence, afin de soutenir sa santé urinaire. Les chats ont naturellement tendance à manger de petites quantités, consommant entre 7 et 10 repas par jour. Votre chat régulera sa propre consommation si vous lui donnez sa ration quotidienne recommandée en une seule fois. Ironiquement, si vous ne lui proposez qu’un ou deux repas par jour, il prendra plus de poids qu’un chat qui mange à volonté.

Les recommandations suivantes concernent les animaux en bonne santé. Si votre chat souffre de problèmes de santé, consultez votre vétérinaire qui vous prescrira un régime alimentaire spécifique.

Vous devez tenir compte de plusieurs facteurs lors du choix de l’alimentation d’un chat sibérien : son âge, ses sensibilités individuelles, son mode de vie, qui impactent considérablement son niveau d’activité, et son état physiologique, comme la stérilisation, qui est un facteur potentiel de prise de poids. Si le chat a accès à l’extérieur, les changements de saison doivent également être pris en compte, notamment en ce qui concerne la mue, qui a lieu deux fois par an.

Âge

Phase de croissance

La croissance est une étape essentielle dans la vie d’un chaton. C’est une période de grands changements, de découvertes et de nouvelles rencontres. Les besoins en énergie, en protéines, en minéraux et en vitamines d’un chaton sont bien supérieurs à ceux d’un chat adulte. Les chatons ont besoin d’énergie et de nutriments pour maintenir leur corps, mais aussi pour grandir et se développer. La croissance d’un chaton se déroule en deux phases :

Construction : de la naissance à 4 mois

Le sevrage est la transition qu’un chaton effectue en passant de la nourriture liquide (ou du lait maternel) à des aliments solides. Cette période se déroule naturellement au moment où il perd ses dents de lait, entre 3 et 6 semaines. À ce stade, les chatons ne sont pas encore capables de mâcher. Il est donc préférable de leur donner des aliments mous (croquettes réhydratées ou nourriture humide adaptée) pour faciliter la transition entre la nourriture liquide et les aliments solides. Entre 4 et 12 semaines après la naissance, l’immunité naturelle qu’un chaton reçoit du colostrum de sa mère (ou premier lait) diminue à mesure que son système immunitaire se développe progressivement. Cette période critique, appelée déficit immunitaire, nécessite un complexe d’antioxydants, dont la vitamine E, pour renforcer ses défenses naturelles. Les chatons traversent une période de croissance intense et particulièrement délicate durant laquelle ils sont sujets aux troubles digestifs. Leur alimentation à ce moment doit non seulement être riche en énergie pour répondre à leurs besoins essentiels de croissance, mais doit également contenir des protéines hautement digestibles pour préserver leur appareil digestif qui n’a pas encore atteint sa maturité. Les prébiotiques, tels que les fructo-oligosaccharides, peuvent favoriser leur santé digestive en contribuant à l’équilibre de la flore intestinale. Le résultat? Des selles de bonne qualité. L’alimentation des chatons doit contenir des acides gras oméga-3 (EPA-DHA) qui favoriseront le bon développement neuro-cérébral.

Consolidation et harmonisation : de 4 à 12 mois

À partir du quatrième mois, la croissance d’un chaton ralentit. Une alimentation plus pauvre en matières grasses est donc recommandée durant cette période. Ceci est particulièrement important pour les chats stérilisés. Entre 4 et 7 mois, les dents de lait des chatons tombent et sont remplacées par les dents définitives. Lorsque leurs dents définitives sont sorties, les chatons doivent manger des croquettes suffisamment grosses pour encourager la mastication. Le système immunitaire des chatons sibériens se développe progressivement jusqu’à l’âge de 12 mois. Un complexe d’antioxydants, dont de la vitamine E, peut contribuer à renforcer leurs défenses naturelles pendant cette période de grands changements, de découvertes et de nouvelles rencontres. L’appareil digestif se développe progressivement, les capacités digestives atteignant leur pleine maturité vers l’âge de douze mois. Les chats sont alors capables de consommer de la nourriture pour adultes.

Voici les objectifs de la nutrition des sibériens adultes :

Maintenir un poids idéal à l’aide d’ingrédients hautement digestibles et conserver une teneur en matières grasses à un niveau raisonnable*, surtout pour les chats stérilisés, vivant à l’intérieur et errants. Des protéines hautement digestibles et des prébiotiques favorisent une digestion optimale, en équilibrant la flore intestinale. Préserver la santé et la beauté de la peau et du pelage grâce à l’ajout d’acides gras essentiels (notamment EPA-DHA), d’acides aminés essentiels et de vitamines B. Préserver la santé de l’appareil urinaire. Ajouter des fibres pour stimuler l’élimination des poils ingérés lors du toilettage, afin de réduire la formation de boules de poils. Soutenir les soins et l’hygiène bucco-dentaire quotidiens.

Certains chats peuvent être difficiles avec la nourriture, l’appétence est donc essentielle. Une formule et des arômes exclusifs, la taille des croquettes, une texture spéciale, ou une combinaison de différentes formes ou textures (de leur nourriture sèche et humide) permettront de stimuler leur appétit.

* Ajuster le niveau énergétique des aliments aux besoins énergétiques des chats les incite à réguler leur propre consommation. Les chats ont généralement plus de mal à réguler leur appétit si les croquettes sont très riches en graisses.

Après 7 ans, les sibériens commencent à présenter les premiers signes de vieillissement. Une formule enrichie en antioxydants contribuera à maintenir leur vitalité et une teneur en phosphore adaptée favorisera la santé de leur système rénal.

Leur capacité digestive se dégrade également en vieillissant. Un chat d’un âge avancé (de plus de 12 ans) peut parfois avoir des difficultés d’absorption. Pour maintenir le poids des chats vieillissants, et prévenir tout risque de carence, ils doivent bénéficier d’une alimentation extrêmement digeste remplie de nutriments essentiels.

À mesure qu’ils vieillissent, les chats sont plus sujets aux problèmes de dents, et chez certains, le goût et l’odorat peuvent également décliner, entraînant une diminution de la consommation de nourriture. Pour vous assurer que votre chat continue à manger en quantités suffisantes, la forme, la taille et la dureté (c’est-à-dire la texture) des croquettes doivent être adaptées à sa mâchoire potentiellement plus fragile.

Notez que le niveau d’énergie d’un chat dépend toujours de son mode de vie, même lorsqu’il vieillit. Un chat d’un âge avancé qui continue à sortir régulièrement doit bénéficier d’une alimentation légèrement plus grasse. D’autre part, le vieillissement ne réduit pas le risque d’obésité d’un chat qui vit à l’intérieur. Son apport calorique doit toujours être étroitement surveillé. Un aliment avec une teneur modérée en matières grasses sera le plus adapté.

Gros plan d’un sibérien regardant l’objectif
6/7

Prendre soin de votre sibérien

Conseils de toilettage, de dressage et d’exercice

L’entretien du pelage magnifique et épais du sibérien ne demande pas autant d’efforts que l’on pourrait croire : un coup de brosse ou de peigne deux fois par semaine suffira pour que les poils ne s’emmêlent pas. Au cours des saisons de mue, les séances de brossage peuvent être plus fréquentes. Nettoyez régulièrement les dents et les oreilles de votre chat (si possible au quotidien) et coupez-lui les griffes. De plus, votre chat doit avoir accès à un grattoir pour satisfaire son besoin instinctif de faire ses griffes. Les sibériens sont des chats enjoués et aiment pouvoir courir et sauter, voire courir après un jouet. Si vous avez la patience, sachez que les chats sibériens de nature intelligente peuvent facilement répondre aux ordres et apprendre des tours, ce qui est bon pour leur stimulation mentale.

7/7

Tout savoir sur les chats sibériens

Sources
  1. Veterinary Centers of America https://vcahospitals.com/
  2. Encyclopédie du chat Royal Canin. Éditions 2010 et 2020
  3. Banfield Pet Hospital https://www.banfield.com/
  4. Livre de produits Royal Canin BHN

Aimer et partager cette page