Chiot berger allemand assis en noir et blanc sur fond blanc

Comprendre le comportement de votre chiot

Vous êtes un partenaire social important pour votre chiot, et qu’il essaie d’attirer votre attention ou non, il est important que vous compreniez son comportement, la manière dont il s’exprime et la signification de ses actions.

Le langage corporel de votre chiot

Étant donné que votre chiot ne peut pas communiquer par la parole, vous devez étudier son langage corporel et comprendre comment répondre à ses besoins.

Chiot noir léchant le visage d’un jeune garçon

Détendu

Une posture détendue ou calme est considérée comme le point neutre de tous les autres langages corporels. Vous devez connaître le langage corporel de base de votre chiot afin de pouvoir identifier tout changement subtil dans son comportement.

1. Queue

La queue de votre chiot sera probablement abaissée, sans être rentrée entre ses pattes. S'il est détendu, sa queue peut légèrement remuer.

2. Posture

Lorsqu'un chiot est détendu, tout son poids sera réparti uniformément sur ses pattes, sans aucune tension dans son corps.

3. Les oreilles

Si votre chiot est détendu, ses oreilles seront dans une position neutre, ni rabattues vers l’arrière ni redressées.

4. Yeux

Un lent clignement des yeux peut également indiquer que votre chiot est apaisé.

Alerte

Si votre chiot exprime un langage corporel alerte, cela signifie que quelque chose a attiré son attention. Il ne s’agit pas forcément d’une réaction à quelque chose de négatif. Cela montre simplement l’intérêt que votre chiot porte à des éléments ou à des situations en particulier. Cela étant dit, suivez de près le développement du comportement de votre chiot, afin de vous assurer qu’il se sent à l’aise et en confiance dans tous les types de situations.

1. Queue

Votre chiot tiendra sa queue en position verticale. Il peut également remuer la queue.

2. Posture

Le corps de votre chiot peut être tendu lorsqu'il est en état d'alerte. Il peut également se pencher vers ce qui a attiré son attention en s'appuyant sur ses pattes avant.

3. Les oreilles

Un chiot en état d'alerte a les oreilles droites et légèrement pointées vers l'avant. Si votre chiot a les oreilles pendantes, ce changement peut être plus subtil.

4. Yeux

Un chiot vif surveillera de près ce qui a retenu son attention.

5. Gueule

Un chiot en état d'alerte aura souvent la gueule complètement fermée.

Enjoué

La « révérence » indique communément une invitation au jeu. En plus de cette attitude, les chiots expriment leur envie de jouer en effectuant des mouvements exagérés. Jouer avec votre chiot à des jeux amusants lorsqu’il présent ce langage corporel est une excellente façon de vous assurer qu'il reçoit beaucoup de stimulation physique et mentale.

1. Queue

Un chiot qui a envie de jouer peut lever la queue en la remuant.

2. Posture

La position de révérence ou un changement brutal de comportement, comme la poursuite ou la lutte, peut indiquer que votre chiot a envie de jouer.

3. Les oreilles

Si votre chiot a les oreilles redressées, c'est qu'il a envie de jouer. Si votre chiot a les oreilles pendantes, ce changement peut être plus subtil.

4. Bruits

Si votre chiot est excité, il peut japper pendant le jeu.

5. Gueule

Souvent, les chiots enjoués ont la gueule ouverte et la langue sortie.

Craintif

Il est important de reconnaître les signes de peur ou de détresse chez votre chiot. Si votre chiot semble apeuré, éloignez-le de la source de son inquiétude et laissez-le se calmer.

1. Queue

Un chiot craintif abaissera sa queue en la rentrant entre ses pattes.

2. Posture

Votre chiot peut adopter une posture basse et détourner la tête de ce qui lui fait peur. Il peut avoir l'air de marcher de côté. Il peut lever une patte avant, bâiller ou se lécher les babines en signe d'anxiété.

3. Les oreilles

Des oreilles rabattues vers l'arrière peuvent indiquer un sentiment de peur chez votre chiot.

4. Bruits

Si votre chiot a peur, il peut également exprimer ses craintes en gémissant.

5. Yeux

Si votre chiot a peur, il peut éviter de regarder directement ce qui lui fait peur.

Agression défensive

Les chiots qui expriment ce comportement sont apeurés et risquent d’attaquer s’ils sont provoqués. Il est important que vous portiez une attention particulière au langage corporel de votre chiot et que vous ne le poussiez pas trop loin.

1. Queue

Un chiot démontrant une attitude d'agression défensive peut rentrer sa queue entre ses pattes.

2. Posture

Un chiot démontrant une agression défensive peut se tenir dans une position accroupie avec la queue repliée vers le bas. Son dos et sa queue peuvent être hérissés et il peut se pencher en position accroupie.

3. Bruits

Le grognement est un indicateur commun de défense et d'agression chez les chiots.

4. Les oreilles

Si votre chiot démontre une agressivité défensive, ses oreilles sont souvent rabattues vers l'arrière et aplaties contre sa tête.

5. Yeux

Les yeux d'un chiot démontrant une agression défensive peuvent être écarquillés avec les pupilles dilatées. Étant donné que votre chiot a peur, il ne regardera probablement pas directement ce qui lui fait peur et tournera plutôt son corps ou sa tête sur le côté.

6. Gueule

Si votre chiot démontre une agression défensive, il peut retrousser ses babines et découvrir ses crocs.

Agression offensive

Si votre chiot exprime un comportement agressif, il est important d’essayer de désamorcer la situation avant qu’il ne passe à l’attaque.

1. Queue

Si votre chiot plie sa queue vers le haut, cela peut être un signe d'agression. Les poils de sa queue peuvent également être hérissés.

2. Posture

Un chiot démontrant une agressivité offensive aura une position très ferme. Votre chiot sera debout et penché sur ses pattes avant.

3. Bruits

Si votre chiot grogne contre d'autres chiens ou des personnes en se penchant en avant, c'est un signe d'agression.

4. Les oreilles

Les oreilles d'un chiot agressif peuvent être pointées vers l'avant et relevées aussi haut que possible.

5. Yeux

Si votre chiot démontre de l'agressivité, il peut établir un contact visuel direct avec la cause de son comportement.

6. Gueule

Un chiot démontrant une agression offensive retroussera ses babines et son museau.

Encourager les bons comportements

L’évolution du comportement du chien

Par la domestication, les chiens sont passés d’animaux sauvages à animaux domestiques, entraînant de considérables changements de comportement. Étant donné que les chiens n’ont plus besoin de se nourrir ou de trouver refuge, ils doivent pouvoir communiquer leurs besoins à leurs propriétaires, ce qu’ils apprennent à faire dès leur plus jeune âge.

Chiot husky marchant à l’extérieur sur de l’herbe et des branches

Le comportement du chiot expliqué

Découvrez quelques-unes des raisons qui peuvent être à l'origine du comportement de votre chiot.

Votre chiot peut souffrir d’anxiété de séparation. Pour éviter ce problème, apprenez progressivement à votre chien à rester seul. Si votre chien peut rester seul à la maison pendant au moins 30 minutes, il sera généralement plus à même de gérer la solitude sur une plus longue période.

Il peut le faire par ennui ou par curiosité. Toutefois, ce comportement peut parfois être associé à des maladies précises. Si le comportement de votre chiot vous préoccupe, veuillez consulter votre vétérinaire.

Ce comportement peut traduire un sentiment de solitude, d’anxiété ou d’ennui. Il est donc essentiel de lui offrir des jouets à mâcher et beaucoup d’exercice. Évitez les mordillements en redirigeant son attention vers un jouet et ne punissez jamais votre chiot, car cela peut parfois amplifier le mauvais comportement.

Si votre chiot n'a pas fait suffisamment d'exercice, il se peut qu'il essaie de brûler son excès d’énergie en creusant. Votre chiot peut également être enclin à enterrer ses jouets ou ses gâteries. Vérifiez s’il les emporte à l’extérieur avec lui. Il se peut également qu’il tente de se rafraîchir en se couchant sur un sol fraîchement creusé s’il a trop chaud.

Un halètement excessif peut indiquer qu’il a trop chaud, mais peut aussi révéler un stress s’il est dans une situation inconfortable. Un halètement excessif peut être le signe d’une maladie. Consultez un vétérinaire en cas de doute.

Certains suggèrent que les chiots se roulent dans les excréments parce que cela aide à masquer leur odeur, un comportement qui remonte à une époque où les chiens n’étaient pas domestiqués. D’autres disent que les chiens adoptent ce comportement tout simplement parce qu'ils aiment l’odeur!

La truffe des chiens est fraîche en raison de l’humidité qui s’y évapore. En l’absence d’évaporation, sa truffe sera chaude. La truffe de votre chiot ne doit jamais être sèche ou gercée, alors n’hésitez pas à consulter un vétérinaire en cas d'inquiétude.

Les chiots ont une capacité d’attention très limitée lorsqu’ils apprennent de nouvelles compétences. Il est donc possible que vos séances de dressage soient trop longues s'il y a trop de distraction. Limitez les séances à cinq minutes, choisissez un lieu calme et familier et veillez à ce votre chiot ne soit pas distrait.

Il est plus probable que ce problème soit plus courant chez les chiots de moins de six mois. Certaines personnes suggèrent qu’ils le font en raison d’une carence en vitamines, de parasites internes ou simplement parce qu’ils s’ennuient.

Votre chiot peut être contrarié pour plusieurs raisons, notamment la faim, la solitude, une blessure, l’ennui ou parce qu’il doit faire ses besoins. La lecture du contexte et de son langage corporel à l'aide de nos conseils ci-dessus pourrait vous donner une idée de ce qu'il veut.

On pensait auparavant que les chiens mangeaient de l’herbe pour provoquer des vomissements, mais il est plus probable qu’ils le font car ils aiment simplement en manger.

Ce comportement peut être un signe que votre chiot essaie de vous communiquer un sentiment, comme de l’affection. Dans de nouvelles situations, il peut lécher le visage d’un inconnu pour essayer de comprendre ses intentions.

Premièrement, il est important d'exclure les problèmes médicaux. Veuillez contacter votre vétérinaire en cas d'inquiétude. D'autres raisons pouvant causer des tremblements sont le stress, la peur, l'excitation et les températures froides. Essayez de vous rappeler ce qui se passait avant que votre chiot ne commence à trembler pour en comprendre la cause.

Si vous craignez que le comportement de votre chiot est anormal, il est toujours conseillé de consulter votre vétérinaire.

La santé de votre chiot

Obtenez toutes les informations nécessaires sur la santé et le bien-être de votre chiot et découvrez comment identifier les premiers signes de maladie.

Santé du chiot
Chiot terrier Jack Russell assis en noir et blanc sur fond blanc

Dressage d’un chiot

Assimilez les bases du dressage de votre chiot et faites en sorte qu’il devienne un membre bien élevé de la famille.

Dressage d’un chiot
Chiots teckels en train de jouer en noir et blanc