Parlons du norvégien

Doux géant du monde félin, le norvégien est amical, facile à vivre et souvent assez joueur. Cette race cohabite parfaitement avec les enfants. Contrairement à certains chats, il noue des liens étroits avec sa famille humaine et est également connu pour être assez affectueux. Le norvégien présente également une stature impressionnante, un pelage volumineux et, grâce à ces oreilles touffues, une beauté digne de celle d’un lynx. Originaire d’Europe du Nord, comme son nom l’indique, il est bien adapté aux climats plus froids.

Nom officiel : Norvégien

Autres noms : Skogkatt nordique, Skogkatt, Wegie

Origines : Norvège

Norvégien adulte regardant la caméra en noir et blanc
  • Longueur des poils

    4 out of 5
  • Perte de poils

    4 out of 5
  • Toilettage

    4 out of 5
  • Niveau d’énergie*

    3 out of 5
  • Tendance à miauler

    1 out of 5
  • Animal de compagnie*

    4 out of 5
  • Cohabitation avec d’autres animaux

    4 out of 5
  • Capacité à rester seul*

    2 out of 5
  • Environnement (qui vit à l’intérieur/qui vit à l’extérieur)

    3 out of 5
* Nous déconseillons de laisser des animaux de compagnie seuls pendant de longues périodes. La compagnie peut prévenir une détresse émotionnelle et des comportements destructeurs. Consultez votre vétérinaire pour obtenir des recommandations. Chaque animal de compagnie est différent, y compris au sein d’une même race. Cet aperçu des spécificités de cette race ne doit donc être pris qu’à titre indicatif. Pour avoir un animal de compagnie heureux, en bonne santé et bien élevé, nous vous recommandons de le dresser et de le socialiser, en p;lus de répondre aux besoins essentiels à son bien-être (sans oublier ses besoins sociaux et comportementaux). Un animal de compagnie ne doit jamais être laissé sans surveillance avec un enfant. Communiquez avec votre éleveur ou votre vétérinaire pour plus de conseils. Tous les animaux domestiques sont sociables et préfèrent avoir de la compagnie. Cependant, on peut leur apprendre à supporter la solitude dès leur plus jeune âge. Pour obtenir de l’aide, veuillez demander l’avis de votre vétérinaire ou de votre dresseur.
Illustration d’un norvégien
MâleFemelle
TailleTaille
23 - 30.5 cm23 - 30.5 cm
PoidsPoids
4 - 9 kg3 - 7 kg
Chatons en croissanceÂge adulte
De 4 à 12 moisDe 1 à 7 ans
Âge matureÂge avancé
De 7 à 12 ans12+
Norvégien debout au-dessus de bols de nourriture et d’eau
1/7

Apprenez à connaître le norvégien

Tout ce que vous devez savoir sur la race

Avec un nom tout droit sorti d’un conte de fées, le norvégien honore toutes ses promesses. Connu pour ses yeux en amande, sa taille impressionnante et son pelage lustré, il aurait pleinement sa place dans un conte de fées, avec son allure qui tient plus de l’animal sauvage que de l’animal de compagnie.

Curieusement, s’il est vrai qu’il est originaire des forêts norvégiennes d’où il tient son nom, le norvégien descend à l’origine de chats domestiques. En effet, il est largement admis que les ancêtres du norvégien étaient les animaux domestiques des Vikings norvégiens. Plus tard, la race s’est établie dans les forêts nordiques, devenant progressivement plus sauvage et développant son pelage plus long et plus épais pour faire face au climat scandinave rigoureux.

Aujourd’hui, s’il reste un animal robuste et sûr de lui, le norvégien revêt également un tempérament charmant et sociable qui dément son passé. Il s’entend donc très bien avec les enfants et les autres animaux de compagnie, même si ceux-ci sont des chiens.

Figurant parmi les plus grandes races de chats domestiques, le norvégien adulte peut peser jusqu’à 9 kg. Fort, puissant et agile, à l’image du maine coon, c’est un grimpeur né, grâce à son corps musclé et ses griffes acérées. Le norvégien est également l’une des seules races à aimer l’eau, grâce à ses poils imperméables. Gare à vous si vous possédez un étang à poissons, ou tout simplement une baignoire!

S’il est vrai que le norvégien s’épanouit davantage à l’extérieur, il peut s’adapter à la vie à l’intérieur, tant qu’il dispose de nombreux jouets et d’activités pour s’occuper. Race très intelligente et enjouée, le norvégien est un animal très interactif qui apprécie également les parties de jeu avec ses maîtres. Le norvégien jouit d’une bonne espérance de vie et vit en moyenne jusqu’à 14 à 16 ans.

De plus en plus populaire au fil des ans, il a été désigné « chat officiel de la Norvège » dans les années 1950. De nos jours, le norvégien figure parmi les 20 races de chats les plus populaires au monde.

Norvégien, haut dans un arbre, marchant sur une branche
2/7

Deux choses à savoir sur le norvégien

1. Un grimpeur né

Selon le folklore nordique, le Skogkatt (pour utiliser le nom originel du norvégien) était le chat d’une « fée montagnarde ». La légende raconte qu’il pouvait gravir des parois rocheuses abruptes, inaccessibles aux autres races.

2. Une couleur unique 

Le norvégien présente un pelage aux couleurs potentiellement nombreuses : du chocolat au sable, en passant pas la lavande. Mais saviez-vous qu’une couleur unique a été identifiée au sein de la race? Selon des tests ADN, il s’agit d’un ambre qui se décline en deux teintes différentes.

Gros plan d’un norvégien adulte en noir et blanc
3/7

Historique de la race

Bien que les origines précises du norvégien restent mystérieuses, on pense que ses ancêtres ont été amenés en Norvège par les Vikings vers 1 000 après JC. Bien que beaucoup pensent que la race actuelle descend d’une variété à poil court de Grande-Bretagne, il se peut qu’elle compte également parmi ses ancêtres le sibérien et l’angora turc (deux races à poil long), issus de Russie et de Turquie respectivement.

Quoi qu’il en soit, au fil des ans, des colonies se sont établies dans les forêts norvégiennes et ont fini par s’adapter au climat froid et rigoureux qui y régnait. Plus tard, les norvégiens ont été utilisés pour leurs aptitudes à la chasse par les agriculteurs locaux, pour contrôler les populations locales de souris. Ils ne sont devenus des animaux de compagnie que relativement récemment.

En effet, pendant la Seconde Guerre mondiale, les norvégiens ont presque complètement disparus. Ce n’est que grâce au Norwegian Forest Cat Club, créé en 1938, que la race a perduré après la création d’un programme d’élevage officiel.

La race du norvégien a finalement été enregistrée en Europe dans les années 1970. Cependant, ce n’est qu’en 1989 que la race a été reconnue au Royaume-Uni. Aujourd’hui, les norvégiens ont conquis le cœur des foyers d’Europe et au-delà, mais surtout ceux de leur Norvège natale et de la France.

4/7

De la tête à la queue

Caractéristiques physiques du norvégien

1
2
3
4
5

1.Tête

La tête est triangulaire avec un front incliné et des oreilles touffues de grande taille.

2.Yeux

Les yeux sont en forme d’amande, vifs et brillants avec une expression curieuse.

3.Corps

Le torse est puissant, musclé et de taille conséquente.

4.Queue

La queue est longue, touffue et généralement haute.

5.Pelage

Le pelage est mi-long, brillant et déperlant, avec un sous-poil dense et des couleurs variées.
Gros plan d’un norvégien devant un fond de ciel bleu
5/7

Éléments à surveiller

Découvrez quelques points intéressants sur votre norvégien, pour connaître les caractéristiques spécifiques de la race ou avoir un aperçu général sur sa santé

Il est important de faire appel à un éleveur réputé

Vous réduirez ainsi le risque qu’une maladie héréditaire se manifeste. Par exemple, bien que cela n’arrive que rarement, le norvégien a une prédisposition génétique à un trouble neurologique connu sous le nom de « glycogénose de type IV » (ou « maladie d’Andersen »). Cette maladie peut survenir dès la naissance (certains chatons sont mort-nés). Elle peut également se manifester entre cinq et sept mois avec un déclin progressif. Heureusement, un test ADN peut être effectué pour déterminer si un chat est affecté par cette maladie. Ainsi, les éleveurs consciencieux rechercheront toute trace de la maladie chez les parents afin de réduire le risque. Si vous achetez un chaton norvégien, questionnez votre éleveur à ce sujet.

Les dents du norvégien nécessitent également une attention particulière

Comme d’autres races, le norvégien peut être sujet aux problèmes de gencives et de dents. Ces problèmes surviennent lorsque de la plaque s’accumule sur les dents et se minéralise, entraînant la formation de tartre. Ce problème peut à son tour induire une gingivite (inflammation des gencives) et une maladie parodontale (affectant la structure autour de la dent). Par conséquent, les dents du norvégien doivent être brossées aussi souvent que possible. Des examens dentaires réguliers sont également recommandés, tout comme une alimentation appropriée. Les aliments secs contribueront par exemple à éliminer la plaque dentaire et les chélateurs de calcium préviendront l’accumulation de tartre (voir notre section sur la nutrition pour en savoir plus sur l’alimentation la plus adaptée à votre norvégien).

Vérifiez régulièrement tout signe inhabituel au niveau de ses yeux

Un autre point à surveiller chez le norvégien : il est sensible aux maladies oculaires. Il peut par exemple s’agir de maladies telles que la conjonctivite, le glaucome et la dysplasie rétinienne (cette dernière peut survenir lorsque le chaton est encore dans l’utérus de sa mère ou à sa naissance). Il est donc important de vérifier régulièrement ses yeux afin de détecter tout signe d’inconfort ou d’irritation. En cas de doute, communiquez avec votre vétérinaire qui vous recommandera alors le meilleur traitement. Votre vétérinaire pourra également vous proposer des examens réguliers, afin d’anticiper tout problème chez votre norvégien.

Une alimentation saine pour un chat en meilleure santé

Une nutrition santé sur mesure est essentielle pour préserver la santé et la beauté des norvégiens. La nourriture fournit l’énergie nécessaire pour soutenir les fonctions vitales et une formule nutritionnelle complète pour norvégiens doit contenir un équilibre adapté de nutriments. En nourrissant votre chat de cette manière, vous lui offrirez une alimentation ni déficiente ni excessive, lesquelles sont susceptibles de nuire à sa santé. De l’eau propre et fraîche doit être à mise à sa disposition en permanence, afin de soutenir sa santé urinaire. Les chats ont naturellement tendance à manger de petites quantités, consommant entre 7 et 10 repas par jour. Votre norvégien régulera sa propre consommation si vous lui donnez sa ration quotidienne de croquettes recommandée en une seule fois. Les recommandations suivantes concernent les animaux en bonne santé. Si votre chat souffre de problèmes de santé, consultez votre vétérinaire qui vous prescrira un régime alimentaire spécifique.

La croissance est une étape essentielle dans la vie d’un chaton. C’est une période de grands changements, de découvertes et de nouvelles rencontres. Les besoins en énergie, en protéines, en minéraux et en vitamines des chatons norvégiens sont bien supérieurs à ceux des chats adultes. Ils ont besoin d’énergie et de nutriments pour maintenir leur corps, mais aussi pour grandir et se développer. La croissance d’un chaton se déroule en deux phases :

Construction

De la naissance à 4 mois

Le sevrage est la transition qu’un chaton effectue en passant de la nourriture liquide (ou du lait maternel) à des aliments solides. Cette période se déroule naturellement au moment où il perd ses dents de lait, entre 3 et 6 semaines. À ce stade, les chatons ne sont pas encore capables de mâcher. Il est donc préférable de leur donner des aliments mous (croquettes réhydratées ou nourriture humide adaptée) pour faciliter la transition entre aliments liquides et solides.

Entre 4 et 12 semaines après la naissance

L’immunité naturelle que les chatons reçoivent du colostrum (ou premier lait) de leur mère diminue à mesure que leur système immunitaire se développe progressivement. Cette période critique, appelée déficit immunitaire, nécessite un complexe d’antioxydants, dont la vitamine E, pour renforcer leurs défenses naturelles. Les chatons traversent une période de croissance intense et particulièrement délicate durant laquelle ils sont sujets aux troubles digestifs. Leur alimentation à ce moment doit non seulement être riche en énergie pour répondre à leurs besoins accrus pendant la croissance, mais doit également contenir des protéines hautement digestibles pour préserver leur appareil digestif qui n’a pas encore atteint sa maturité. Les prébiotiques, tels que les fructo-oligosaccharides, peuvent favoriser leur santé digestive en contribuant à l’équilibre de la flore intestinale. Le résultat? Des selles de bonne qualité. L’alimentation du chaton doit contenir des acides gras oméga-3 (EPA-DHA) qui favoriseront le bon développement neuro-cérébral.

Consolidation et harmonisation : de 4 mois à 12 mois

À partir du quatrième mois, la croissance des chatons ralentit. Une alimentation plus pauvre en matières grasses est donc recommandée durant cette période. Ceci est particulièrement important pour les chats stérilisés. Entre 4 et 7 mois, les dents de lait des chatons tombent et sont remplacées par les dents définitives. Lorsque leurs dents définitives sont sorties, les chatons doivent manger des croquettes suffisamment grosses pour encourager la mastication. Le système immunitaire des chatons norvégiens se développe progressivement jusqu’à l’âge de 12 mois. Un complexe d’antioxydants, dont la vitamine E, peut contribuer à renforcer ses défenses naturelles pendant cette période de grands changements, de découvertes et de nouvelles rencontres. L’appareil digestif se développe progressivement, les capacités digestives atteignant leur pleine maturité vers l’âge de douze mois. Les chats sont alors capables de consommer de la nourriture pour adultes.

Outre le maintien d’une fonction urinaire saine (comme pour tous les chats), voici les principaux objectifs nutritionnels pour les norvégiens adultes :

Les fibres sélectionnées permettent de stimuler l’élimination des poils ingérés lors du toilettage, afin de réduire la formation de boules de poils

Préserver la santé et la beauté de la peau et du pelage grâce à l’ajout enrichi de nutriments ciblés, tels que des acides gras essentiels (EPA-DHA), des acides aminés essentiels et des vitamines B

Maintenir le poids idéal de ces chats de grande taille, fortement charpentés et puissants, avec un niveau de calories adapté, en vue de favoriser la santé des os et des articulations.

Favoriser une bonne hygiène buccale grâce à une forme de croquette adaptée à leur grande mâchoire carrée et avec une texture qui encourage la mastication.

Les chats d’âge avancé (plus de 12 ans) peuvent parfois avoir des difficultés d’absorption. Pour maintenir le poids des chats vieillissants, et réduire les risques de carence, ils doivent bénéficier d’une alimentation extrêmement digeste remplie de nutriments essentiels.

À mesure qu’ils vieillissent, les chats sont plus sujets aux problèmes de dents, et chez certains, le goût et l’odorat peuvent également décliner, entraînant une diminution de la consommation de nourriture. Pour vous assurer que votre chat continue à manger en quantités suffisantes, la forme, la taille et la dureté (c’est-à-dire la texture) des croquettes doivent être adaptées à sa mâchoire potentiellement plus fragile.

Notez que le niveau d’énergie d’un chat dépend toujours de son mode de vie, même lorsqu’il vieillit. Un chat d’un âge avancé qui continue à sortir régulièrement doit bénéficier d’une alimentation légèrement plus grasse. D’autre part, le vieillissement ne réduit pas le risque d’obésité d’un chat qui vit à l’intérieur. Son apport calorique doit toujours être étroitement surveillé. Un aliment avec une teneur modérée en matières grasses sera le plus adapté.

Norvégien marchant sur le dossier d’un canapé blanc
6/7

Prendre soin de votre norvégien

Conseils de toilettage, de dressage et d’exercice

Compte tenu de son poids, qui peut aller jusqu’à 9 kg, le norvégien est un chat imposant qui a besoin d’une bonne quantité d’activité physique pour rester en forme. Ce chat sauvage unique est une race qui s’épanouira pleinement si elle peut accéder régulièrement à l’extérieur. Si vous ne pouvez pas lui offrir ce cadre en toute sécurité (si vous habitez près d’une route très fréquentée par exemple), vous pouvez toujours lui proposer un espace clos dans le jardin où il pourra profiter du meilleur des deux mondes dans un endroit sûr. Quoi qu’il en soit, vous devrez faire preuve d’imagination et lui proposer autant d’activités que possible pour qu’il puisse profiter de son foyer. Compte tenu de son talent inné pour la grimpe, le norvégien appréciera de s’adonner à cette passion, par exemple avec un arbre à chat élaboré et constitué de hautes plates-formes.

Même si le norvégien est une vraie splendeur du monde félin, son double pelage épais, long et déperlant, nécessite un peu de soin. Il devra être brossé au moins deux fois par semaine et tous les jours pendant les périodes de mue, laquelle est conséquente. En plus de conserver l’éclat du pelage et d’éviter la formation de nœuds, ce toilettage évitera que des corps étrangers, tels que des graines d’herbe, ne se coincent dans son pelage et ne provoquent des abcès cutanés. Les coins des yeux du norvégien doivent également être essuyés tous les jours, à l’aide de deux chiffons distincts pour chaque œil. Ses griffes doivent par ailleurs être coupées au besoin. Ses dents doivent être brossées aussi souvent que possible et doivent faire l’objet d’examens réguliers chez le vétérinaire.

Réputé pour sa vive intelligence, le norvégien apprend vite. Il assimilera donc très facilement les règles de la maison. Il s’agit cependant d’une race qui n’atteint sa maturité que très tardivement. Attendez-vous donc à ce que les pitreries de votre chat perdurent un certain temps. Une fois adulte, il conservera cette nature enjouée. Il appréciera donc également les séances de jeu et les activités que vous lui proposerez. Il se délectera par ailleurs des interactions avec ses maîtres : plus nombreuses elles seront et plus il s’épanouira. Même s’il apprécie la compagnie de sa famille humaine et s’il s’entend généralement très bien avec d’autres animaux de compagnie, le norvégien peut se révéler timide avec les étrangers. Il s’avère donc judicieux de sélectionner votre chaton auprès d’un éleveur qui manipule et socialise tôt ses portées.

7/7

Tout savoir sur le norvégien

Sources
  1. Veterinary Centers of America https://vcahospitals.com/
  2. Encyclopédie du chat Royal Canin. Éditions 2010 et 2020
  3. Banfield Pet Hospital https://www.banfield.com/
  4. Livre de produits Royal Canin BHN

Aimer et partager cette page