Parlons du West Highland white terrier

Remarquables pour leur pelage blanc neigeux, les West Highland white terriers sont vifs, robustes et étonnamment forts. Possédant un caractère bien trempé, ces petits Écossais sont aussi intelligents, curieux et fougueux. Tissant des liens solides avec leurs familles humaines, ils donneront l’alerte s’ils perçoivent une menace, et font de ce fait de bons chiens de garde. Élevés à l’origine pour chasser les rats, les westies conservent encore aujourd’hui une partie de cet instinct de chasse et peuvent se montrer assez déterminés lorsqu’ils veulent quelque chose.

Nom officiel : West Highland white terrier

Autres noms : Terrier poltalloch, terrier roseneath, westie

Origines : Écosse

West Highland white terrier adulte en noir et blanc
  • Tendance à baver

    1 out of 5
  • Toilettage

    3 out of 5
  • Perte de poils

    2 out of 5
  • Tendance à aboyer

    4 out of 5
  • Niveau d’énergie*

    1 out of 5
  • Compatibilité avec les autres animaux de compagnie

    4 out of 5
  • Tolérance aux températures élevées

    3 out of 5
  • Tolérance aux températures basses

    3 out of 5
  • Adaptation à la vie en appartement

    4 out of 5
  • Capacité à rester seul*

    2 out of 5
  • Animal de compagnie*

    4 out of 5
* Nous déconseillons de laisser des animaux de compagnie seuls pendant de longues périodes. La compagnie peut prévenir une détresse émotionnelle et des comportements destructeurs. Consultez votre vétérinaire pour obtenir des recommandations. Chaque animal de compagnie est différent, y compris au sein d’une même race. Cet aperçu des spécificités de cette race ne doit donc être pris qu’à titre indicatif. Pour avoir un animal de compagnie heureux, en bonne santé et bien élevé, nous vous recommandons de l’éduquer et de le socialiser, en plus de répondre aux besoins essentiels à son bien-être (sans oublier ses besoins sociaux et comportementaux). Un animal de compagnie ne doit jamais être laissé sans surveillance avec un enfant. Communiquez avec votre éleveur ou votre vétérinaire pour plus de conseils. Tous les animaux domestiques sont sociables et préfèrent avoir de la compagnie. Cependant, on peut leur apprendre à supporter la solitude dès leur plus jeune âge. Pour obtenir de l’aide, veuillez demander l’avis de votre vétérinaire ou de votre dresseur.
Image illustrée d’un West Highland white terrier debout de profil
MâleFemelle
TailleTaille
- 28 cm - 25.5 cm
PoidsPoids
6.8 - 9 kg6.8 - 9 kg
Âge adulte
De 10 mois à 8 ans
Âge matureÂge avancé
De 8 à 12 ansÀ partir de 12 ans
Jeune chiot
De la naissance à 2 mois
West Highland white terrier bondissant sur une surface herbeuse
1/7

Apprenez à connaître le West Highland white terrier

Tout ce que vous devez savoir sur la race

Le West Highland white terrier est l’une des races de terriers les plus populaires et elle présente un caractère bien affirmé. Sociables, amicaux et intelligents, les chiens de cette race n’en font assurément qu’à leur tête. Ce trait de caractère peut compliquer quelque peu le dressage des westies. La patience est de mise, mais avec quelques gâteries saines, vous y arriverez.

Ces petits chiens s’adaptent généralement bien à la plupart des foyers. Présentant une hauteur maximale d’environ 28 cm (11 po), les westies peuvent tout à fait vivre en appartement, tant qu’ils se dépensent suffisamment au quotidien. À noter toutefois qu’ils peuvent parfois réagir brusquement et chercher à mordre s’ils se sentent menacés. Il est donc préférable de les surveiller lorsqu’ils sont avec des enfants.

Originaires des Highlands, en Écosse, où ils ont été élevés pour chasser les rats et les renards, les West Highland white terriers conservent encore une partie de cet instinct de nos jours. Ils sont donc toujours prêts à chasser d’autres animaux ou des humains, et sont toujours partants pour une séance de jeu dans la cour. Les westies adorent également explorer, creuser et flairer des odeurs, que vous le vouliez ou non.

Étonnamment forts pour leur petite taille, les West Highland white terriers sont très résistants. Il s’agit d’une race saine et robuste, qui jouit d’une bonne espérance de vie. En effet, les westies s’épanouissent très bien après leur adolescence.

Leur double pelage blanc distinctif est assez rêche et les protège contre les éléments. Ils sont également bien plus rapides qu’il n’y paraît. Leurs yeux brun foncé sont généralement brillants et alertes, et leurs oreilles dressées sont constamment à l’écoute du moindre bruit.

Assez protecteur lorsqu’il est sur son propre territoire, le West Highland white terrier est également prompt à aboyer à l’approche d’étrangers. Il constitue donc un bon chien de garde. Cette qualité est néanmoins susceptible de poser problème dans les environnements où les aboiements sont considérés comme des nuisances sonores. À part cela, ces petits terriers dynamiques combleront n’importe quelle famille.

Deux West Highland white terriers assis dans de la bruyère
2/7

Deux faits sur le West Highland white terrier

1. Une passion pour le monde souterrain

Compte tenu de leur passé de chiens de chasse, où ils creusaient sous terre pour débusquer leur proie, les West Highland white terriers ont conservé cette passion et sont toujours prêts à creuser. En effet, le nom « terrier » dérive lui-même du mot « terra » qui signifie terre.

2. Seul à la maison (ou pas...) 

Malgré un petit côté indépendant, le West Highland white terrier ne doit pas être laissé seul trop longtemps, car il risque de mâcher quelques-uns de vos objets. Si vous devez laisser votre westie, emmenez-le faire une bonne promenade ou un jogging afin de le fatiguer avant de le quitter. Pour en savoir plus sur le dressage de votre westie, consultez la section ci-dessous.

Portrait en noir et blanc d’un West Highland white terrier assis
3/7

Historique de la race

Originaire de la région escarpée d’Écosse, le West Highland white terrier a vu le jour il y a plusieurs centaines d’années. Élevés pour chasser les renards et les rats, ces chiens parcouraient la campagne écossaise avec leurs maîtres, en chassant leurs proies avec leurs dents puissantes.

En effet, on présume que leur pelage blanc neigeux (qui se déclinait autrefois dans diverses couleurs) est lié à leur passé de chiens de chasse. Dans les années 1800, un chien appartenant à un certain colonel Edward Malcolm de Poltalloch, résidant sur la côte ouest de l’Écosse, a été accidentellement abattu après avoir été pris pour un renard. C’est pourquoi seule la couleur blanche a été retenue pour cette race, afin d’éviter que cette erreur ne se reproduise.

Appelé à l’origine terrier roseneath (du nom du domaine écossais d’où émanait la lignée blanche), il est devenu connu sous l’appellation West Highland white terrier à la fin des années 1800. La race a été officiellement reconnue par le Kennel Club du Royaume-Uni en 1907 et par l’American Kennel Club en 1908.

Fait intéressant, l’Écosse est devenue quelque peu synonyme de terriers. En plus du westie, ce pays du nord peut également revendiquer le cairn terrier, le skye terrier, le terrier écossais et le Dandie Dinmont terrier.

4/7

De la tête à la queue

Caractéristiques physiques du West Highland white terrier

4
3
5
1
2

4.Tête

Le pelage épais est blanc et présente un sous-poil doux.

3.Oreilles

De grande taille, les oreilles proéminentes sont légèrement arrondies aux extrémités.

5.Corps

La queue mesure de 13 à 15 cm de long et est souvent comparée à la forme d'une carotte

1.Double pelage

La tête est ronde, avec un crâne légèrement bombé et généralement couverte de poils épais.

2.Oreilles

Ils ont des yeux foncés et brillants, de petites oreilles pointues et de grandes dents pour leur taille.
West Highland white terrier debout sur un terrain rocheux
5/7

Éléments à surveiller

Découvrez quelques faits intéressants sur votre West Highland white terrier, des caractéristiques spécifiques de la race à un aperçu général sur sa santé

Un élément qui peut être problématique est leur peau sensible

Le West Highland white terrier appartient au groupe de chiens qui peuvent être sujets à la « dermatite allergique » ou, pour le dire plus simplement, aux allergies. Il s’agit d’une réaction excessive du système immunitaire, qui se traduit souvent par des démangeaisons que le chien tentera de soulager en se léchant, en se grattant, en se mordant ou en se frottant. Ce comportement peut amplifier les lésions cutanées et ouvrir la porte à d’autres agents infectieux, tels que des levures ou des bactéries. Parmi les causes éventuelles, citons des aliments spécifiques, des allergènes environnementaux ou les puces. Heureusement, de nombreuses solutions peuvent être mises en place (avec l’aide de votre vétérinaire), afin d’établir une routine qui apportera du confort à votre westie. Il peut s’agir de chaussettes spéciales, d’options thérapeutiques spécifiques ou de régimes alimentaires adaptés.

Comme les autres chiens de petite taille, ils peuvent aussi souffrir de problèmes dentaires

Veillez par conséquent à brosser les dents de votre West Highland white terrier aussi souvent que possible (tous les jours dans l’idéal). Vous devez également l’emmener régulièrement chez le vétérinaire afin qu’il examine ses dents. Encore une fois, l’alimentation joue un rôle important dans la santé de ses dents. Des croquettes de forme adaptée l’inciteront à mâcher, en ralentissant la formation de plaque dentaire. Une formule contenant des chélateurs de calcium permettra également de réduire la formation de tartre. Consultez la section « Une alimentation saine pour un chien en meilleure santé » pour connaître la nourriture la plus adaptée à votre West Highland white terrier.

Autre point à surveiller : une maladie appelée « mâchoire de westie » 

L’ostéopathie cranio-mandibulaire (OCM) est l’une des maladies génétiques auxquelles la race est exposée. Plus communément appelée « mâchoire de westie », cette affection du crâne provoque un gonflement et un épaississement des os de la mâchoire. Les chiens affectés peuvent avoir des difficultés à mâcher et à déglutir, et baver. Cette maladie est assez douloureuse, même si cet inconfort est susceptible de diminuer lorsque le squelette atteint sa maturité (vers 10 à 12 mois). Il est préférable de surveiller tout signe éventuel et de consulter votre vétérinaire si nécessaire pour atténuer les symptômes. Il est également recommandé de ne pas utiliser d’animaux atteints de cette maladie pour la reproduction. Faites appel à un éleveur consciencieux avant d’adopter un chiot. Les deux parents doivent être exempts de cette maladie.

Une alimentation saine pour un chien en meilleure santé

Plusieurs facteurs doivent être pris en compte lors du choix de l’alimentation d’un West Highland white terrier : son âge, son mode de vie, son niveau d’activité, son état physiologique et sa santé, y compris les maladies ou les sensibilités potentielles. La nourriture apporte l’énergie nécessaire pour satisfaire les fonctions vitales de votre chien. Par ailleurs, une formule nutritionnelle complète doit contenir un équilibre précis de nutriments pour éviter toute carence et tout excès dans son alimentation, qui pourraient tous deux avoir des effets néfastes sur sa santé.

De l’eau propre et fraîche doit être à mise à la disposition de votre chien en tout temps, afin de soutenir sa santé urinaire. Par temps chaud et surtout lorsque vous faites de l’exercice, apportez de l’eau pour les fréquentes pauses de votre chien.

Les recommandations suivantes concernent les animaux en bonne santé. Si votre chien souffre de problèmes de santé, veuillez consulter votre vétérinaire qui vous prescrira une nourriture vétérinaire exclusive.

Les besoins d’un chiot West Highland white terrier en matière d’énergie, de protéines, de minéraux et de vitamines sont bien supérieurs à ceux d’un adulte. Il a besoin d’énergie et de nutriments pour maintenir son corps, mais aussi pour grandir et se développer. Le système immunitaire des chiots West Highland white terrier se développe progressivement jusqu’à l’âge de 10 mois. Un complexe d’antioxydants, dont la vitamine E, peut contribuer à renforcer leurs défenses naturelles pendant cette période de grands changements, de découvertes et de nouvelles rencontres. Leurs fonctions digestives sont également différentes de celles d’un West Highland white terrier adulte : leur appareil digestif n’est pas encore mature, il est donc important de leur offrir des protéines hautement digestibles qui seront utilisées efficacement. Les prébiotiques, tels que les fructooligosaccharides, favorisent la santé digestive en contribuant à l’équilibre de la flore intestinale, ce qui se traduit par des selles de bonne qualité.

De même, les dents d’un chiot, qui sont initialement des dents de lait, ou premières dents, avant d’être remplacées par les dents définitives, sont un facteur important qui doit être pris en compte lors du choix de la taille, de la forme et de la texture des croquettes. Cette phase de croissance intense implique également des besoins énergétiques élevés. L’aliment doit donc offrir une haute teneur énergétique (exprimée en kcal/100 g d’aliment). Par ailleurs, les concentrations de tous les autres nutriments seront également plus élevées que la normale dans un aliment spécialement formulé pour la croissance. Il est recommandé de diviser la ration quotidienne en trois repas jusqu’à l’âge de six mois, puis de passer à deux repas par jour.

Il est important d’éviter d'offrir à votre West Highland white terrier de la nourriture humaine ou des gâteries grasses, et ce, tout au long de sa vie. Récompensez-le plutôt avec des croquettes prélevées sur sa ration quotidienne et suivez scrupuleusement les portions recommandées indiquées sur l’emballage, en vue de prévenir toute prise de poids excessive.

Voici les principaux objectifs nutritionnels pour un West Highland white terrier adulte :

Maintenir un poids idéal grâce à des ingrédients hautement digestibles et à une teneur raisonnable en matières grasses.

Préserver la santé et la beauté de la peau et du pelage, grâce à l’ajout enrichi d’acides gras essentiels (notamment de l'AEP-ADH), d’acides aminés essentiels et de vitamines B, en vue de renforcer la fonction de « barrière » de la peau. Le West Highland white terrier présente un pelage rugueux et une peau délicate.

À l’âge adulte, les races de petite taille sont exposées à des troubles buccodentaires, plus précisément à l’accumulation de plaque dentaire et de tartre. Les dents et les mâchoires du West Highland white terrier nécessitent une grande protection. Une formule contenant des chélateurs de calcium permettra de réduire la formation de tartre, en vue de favoriser l’hygiène buccodentaire quotidienne. Les chiens de petite taille sont réputés pour être des mangeurs difficiles. Une formule et des arômes exclusifs, ainsi que des croquettes présentant une taille et une texture adaptées, contribueront à stimuler leur appétit. Les races de petite taille sont sujettes aux calculs urinaires. Il est donc judicieux d’opter pour un aliment qui renforce l’appareil urinaire.

Pour réduire l’odeur et la quantité des selles des West Highland white terriers vivant principalement à l’intérieur, ceux-ci ont besoin de protéines hautement digestibles, d’une teneur en fibres appropriée et de sources de glucides de très haute qualité. Étant donné que les chiens vivant à l’intérieur se dépensent généralement moins, une teneur en calories adaptée, qui répond à leurs besoins énergétiques réduits, et une alimentation contenant de la L-carnitine, qui favorise le métabolisme des graisses, peuvent aider à maintenir un poids idéal. En plus du fait de vivre à l’intérieur, la stérilisation contribue également au surpoids chez les chiens.

Après 8 ans, les West Highland white terriers commencent à présenter les premiers signes de vieillissement. Une formule enrichie en antioxydants aidera à maintenir leur vitalité et une teneur adaptée en phosphore favorisera la santé de leur système rénal. Le vieillissement s’accompagne également d’une modification des capacités digestives et de besoins nutritionnels particuliers. Les aliments conçus pour les West Highland white terriers âgés doivent donc présenter les caractéristiques suivantes :

Teneur plus élevée en vitamines C et E. Ces nutriments ont des propriétés antioxydantes qui aident à protéger les cellules de l’organisme contre les effets néfastes du stress oxydatif lié au vieillissement.

Protéines de grande qualité. Contrairement à une idée fausse largement répandue, la diminution de la teneur en protéines des aliments ne contribue que très peu à limiter l’insuffisance rénale. De plus, les chiens plus âgés utilisent moins efficacement les protéines alimentaires que les chiens plus jeunes. Réduire la teneur en phosphore est un bon moyen de ralentir la détérioration progressive de la fonction rénale.

Une proportion plus élevée d’oligoéléments comme le fer, le cuivre, le zinc et le manganèse pour aider à maintenir la santé de la peau et du pelage.

Une quantité plus élevée d’acides gras polyinsaturés (acides gras oméga-3 et oméga-6) pour maintenir la qualité du pelage. Les chiens produisent normalement ces acides gras, mais le vieillissement peut affecter ce processus physiologique.

En vieillissant, les chiens souffrent de plus en plus de problèmes dentaires. Pour vous assurer qu’ils continuent à manger en quantité suffisante, la taille, la forme et la texture des croquettes doivent être adaptées à leur mâchoire. Des croquettes de forme spécialement adaptée peuvent contribuer à réduire le taux d’ingestion de la nourriture, afin d’aider votre chien à maintenir un poids idéal.

West Highland white terrier scrutant ses alentours dans les hautes herbes
6/7

Prendre soin de votre West Highland white terrier

Conseils de toilettage, de dressage et d’exercice

Compte tenu de leur passé de chien de travail, il n’est pas surprenant que les West Highland white terriers soient une race plutôt énergique. Le westie a donc besoin d’une quantité raisonnable d’exercice au quotidien. Comptez au moins 30 minutes d’activité physique, même si une heure d’exercice est idéale. Très amicaux et sociaux, les westies adorent jouer, courir après une balle et rencontrer d’autres chiens. En raison de l’instinct de chasse du westie, celui-ci doit être détaché sous surveillance, afin qu’il ne finisse pas dans le terrier d’un renard. Ils doivent également être tenus à l’écart d’autres petits animaux.

Compte tenu de son double pelage épais, comprenant des poils rêches et un sous-poil plus doux, le West Highland white terrier doit être toiletté tous les jours. En plus du brossage habituel, certains propriétaires utilisent également la technique de l’épilation, qui permet d’éliminer en douceur les poils morts, tandis que d’autres préfèrent recourir à un toiletteur professionnel toutes les quatre à six semaines. Point positif, le westie perd moins ses poils que la moyenne. De plus, en raison de la nature spécifique de son pelage, qui contient peu d’huiles et est relativement résistant à la saleté, les bains ne seront nécessaires qu’en de très rares occasions. Idéalement, les dents doivent être brossées tous les jours, les griffes coupées au besoin et les oreilles vérifiées régulièrement.

Très intelligent, le West Highland white terrier apprend vite, même s’il peut se montrer un peu têtu. En tant que terriers de travail, ils ont été élevés pour travailler en autonomie. C’est de là que vient leur côté indépendant, trait de caractère qu’ils conservent encore aujourd’hui. En raison de leur personnalité affable, les westies réagissent très bien au dressage basé sur les récompenses et le renforcement. La patience est de mise! Une fois qu’ils ont assimilé les ordres de bases, les westies excellent dans une variété de sports canins, notamment l’obéissance, le pistage et l’agilité.

7/7

Tout savoir sur le West Highland white terrier

Sources
  1. Veterinary Centers of America https://vcahospitals.com/
  2. Encyclopédie du chien Royal Canin. Éditions 2010 et 2020
  3. Banfield Pet Hospital https://www.banfield.com/
  4. Livre de produits Royal Canin BHN
  5. American Kennel Club https://www.akc.org/

Aimer et partager cette page