10% de réduction sur une sélection d'aliments avec l'abonnement

En savoir plus

La toxoplasmose chez le chat

La toxoplasmose est une maladie parasitaire qui peut toucher toutes les espèces animales à sang chaud. Pour un chat porteur de ce parasite, cette infection reste bégnine si son système immunitaire n’est pas déprimé. Mais cette maladie zoonose peut se transmettre du chat vers l’être humain et représente un risque particulier pour les fœtus en formation. Nos conseils pour éviter tout danger de contamination si vous êtes enceinte et cohabiter avec un chat.
Un chaton blanc qui se fait osculter par un vétérinaire

Qu’est-ce que la toxoplasmose féline ?

La toxoplasmose du chat est une maladie due à un parasite appelé Toxoplasma gondii ou toxoplasme. Des œufs (ou ookystes) pouvant contenir des milliers de parasites se développent dans les muscles et le cerveau de petits animaux tels que des souris, mulots, oiseaux…
Le chat va se contaminer en mangeant un animal porteur du parasite et devenir alors l’hôte des toxoplasmes qui vont se multiplier dans la paroi de l’intestin grêle puis finir éliminés via les selles. Les parasites pourront alors à nouveau infester d’autres animaux dont les animaux d’élevage qui paissent dans les champs et pourraient ingérer de l’herbe souillée (ce qui explique la contamination de viandes consommées par l’Homme). Les chats ayant accès à l’extérieur sont souvent infestés par des toxoplasmes. En revanche ils ne développent que rarement la maladie. Quant aux chats d’intérieur qui mangent des aliments industriels, ils n’y seront pas exposés.

Symptômes de la toxoplasmose du chat

On estime que plus de 40% des chats ont été en contact avec des toxoplasmes et ont donc développé des anticorps et ne sont plus porteurs du parasite. La toxoplasmose n’entraîne souvent pas de symptôme particulier, toutefois, un signe caractéristique de la toxoplasmose féline est l’inflammation des yeux. Si le système immunitaire du chat est compromis à cause d’une pathologie (leucose, cancer …), le chat contaminé risque alors de souffrir de pneumonie, de troubles neurologiques et hépatiques. Chez un chat en bonne santé, le seul moyen d’identifier la présence de la toxoplasmose est l’examen sanguin. Le vétérinaire recherchera la présence de leucose, du FIV et d’anticorps pour déceler une toxoplasmose. Il existe plusieurs traitements vétérinaires antibiotiques et à base d’acide folique pour soigner le chat contaminé par la toxoplasmose.

La toxoplasmose du chat, une maladie à risque pour les femmes enceintes

Quelques jours après sa contamination, un chat excrète à son tour des ookystes dans ses selles pendant au maximum 3 semaines
Les femmes enceintes doivent être particulièrement vigilantes à ne pas rentrer en contact avec ce parasite. En effet, lors d’une primo-contamination, il peut être transmis au fœtus et être à l’origine de malformation et de déficience visuelle (inflammation de la choroïde associée à une atteinte de la rétine).


Etes-vous déjà immunisé contre la toxoplasmose ?

Une fois qu’il a été en contact avec le parasite, le corps humain va produire des anticorps. C’est pourquoi le médecin va prescrire un test sanguin obligatoire en cas de grossesse, qui permet de savoir si la future mère est immunisée ou pas. Si elle est immunisée, c’est que la mère a déjà été en contact avec le parasite mais sans forcément vous en rendre compte. L’immunité est acquise à vie. En revanche, si aucun anticorps n’est détecté lors de la sérologie, cela signifie qu’il y a un risque de contamination et de migration jusqu’au foetus. Dans ce cas, la future maman non immunisée devra faire une prise de sang chaque mois afin de s’assurer qu’elles ne développent pas la maladie.
En cas d’infection avéré, un traitement antibiotique limitera le risque de transmission materno-fœtale.

Quel est le mode le plus fréquent de contamination par la toxoplasmose ?

La consommation ou manipulation de viande crue représente 63 % des cas d’infection par la toxoplasmose. Chez les herbivores, les vecteurs de la toxoplasmose subsistent dans des kystes qui se développent dans les muscles. Il faut surtout se méfier des viandes de mouton et de porc. Mais la consommation de viande ne pose pas de problème si elle est bien cuite : les kystes sont détruits en 10 minutes à 60°C.
En réalité, moins de 1% des contaminations par le toxoplasme sont causées par la manipulation d’objets souillés par les excréments de chat, comme la litière par exemple. De plus un chat d’intérieur qui ne sort pas et mange des croquettes n’a quasiment aucun risque d’être porteur du parasite. Les légumes mal lavés peuvent aussi être à l’origine de la contamination quand ils portent des particules de terre ayant été souillées par des déjections de chats.
Bon à savoir : les griffures de chat ne transmettent pas les parasites de toxoplasmose.


Des précautions d’hygiène pour continuer à vivre en toute sérénité avec votre chat

Malheureusement, il n’existe pas de vaccin pour protéger votre chat contre la toxoplasmose. De simples mesures d’hygiène à mettre en oeuvre par les femmes enceintes permettent d’éviter toute contamination par le chat :
• Demandez à un proche de changer la caisse de votre chat tous les jours et de la laver à l’eau tiède. Si vous devez le faire vous-même, utilisez des gants.
• Placez la caisse loin du lieu de préparation des repas.
• Ne donnez pas de viande crue à votre chat.
• Privilégiez les aliments industriels qui sont un gage de sécurité.
• Veillez à ce que le chat ne se promène pas sur les plans de travail où sont préparés les repas ni sur la table de la cuisine ou de la salle à manger. Il ne doit pas non plus venir boire dans l’évier de la cuisine
• Lavez soigneusement à l’eau du robinet les fruits et les légumes que vous consommez crus
• Vous pouvez bien sur continuer à caresser ou manipuler votre chat mais pensez à vous laver les mains

D’autres conseils pour prévenir tout risque de contamination pour toutes les futures mamans qui n’ont pas de chat :

• Ne consommez ni viande ni charcuterie crue
• Congelez la viande si vous l’aimez peu cuite. Les parasites peuvent survivre plusieurs jours à température ambiante et plusieurs mois à 4°C mais ils sont détruits par la congélation (24h à -20°C). Evitez notamment la viande de porc et de mouton.
• Lavez-vous bien les mains après avoir touché de la viande non cuite
• Nettoyez les ustensiles de cuisine et les plans de travail entre deux usages
• Portez des gants quand vous jardinez ou touchez la terre au cas où des excréments de chats aient séjourné dans les parages.

Articles similaires

Aimer et partager cette page