-10% sur CHAQUE commande + 5ème commande offerte avec l'abonnement

En savoir plus

Comment identifier une cystite idiopathique chez mon chat ?

Présente dans plus de 60% des cas chez les chats souffrant d’affections du bas appareil urinaire félin (appelés ABAU), la cystite dite idiopathique est une maladie récidivante et particulièrement douloureuse chez le chat. C’est pourquoi il est important d’en reconnaitre rapidement les symptômes afin de pouvoir mettre en place un traitement curatif et préventif au plus tôt.

5 min
Un chat birman souffrant de cystite

Symptômes de la cystite chez les chats

La cystite dite idiopathique est une inflammation de la paroi interne de la vessie d’origine non infectieuse, idiopathique signifiant « dont l’origine n’est pas précisément déterminée ». Cette maladie urinaire survient surtout chez des chats qui vivent dans un environnement stressant ou soumis à des facteurs de stress.

Vous faites vos cartons en vue d’un déménagement, vous partez en vacances, vous accueillez un nouveau membre dans la famille (autre chat ou l’arrivée d’un bébé), ou alors votre chat a subi un traumatisme (chirurgie ou accident) ?

Tous ces facteurs internes ou externes anxiogènes peuvent modifier l’équilibre nerveux et hormonal de votre chat, son cerveau n’étant pas adapté à gérer ces situations de stress. Son système immunitaire est alors affaibli et favorise les réactions inflammatoires.

 

Les principaux signes cliniques de l’apparition d’une cystite chez le chat, qu’elle soit idiopathique ou infectieuse, sont souvent les mêmes :

  • Envies fréquentes d’uriner (pollakiurie) : votre chat fait des beaucoup d’allers-retours à la litière;

  • Des urines en quantité réduite (strangurie) ou au contraire très augmentée;

  • Du sang dans l'urine qui peut apparaître rosée ou rougeâtre (hématurie);

  • Des signes de douleur au moment de l’émission des urines (dysurie) : miaulements, tremblements ou posture crispée, ainsi qu’une douleur abdominale à la palpation;

  • Un léchage excessif de la zone génitale en raison de l'inconfort;

  • Des changements comportementaux : certains chats sont moins actifs, ou peuvent perdre l'appétit;

  • Une soudaine incontinence ou une malpropreté dans certains cas.

Si vous observez l'un de ces symptômes chez votre chat, il est important de consulter un vétérinaire dès que possible.

 

Diagnostic et traitement de la cystite idiopathique chez les chats

Il est recommandé de consulter votre vétérinaire dès les premiers signes pour réaliser des examens approfondis (analyse d'urine, échographie ou radiographie) et s’assurer de l’absence de cause sous-jacente (exemple des cristaux urinaires). Une fois le diagnostic clinique confirmé, le vétérinaire pourra mettre en place un traitement pour soulager, guérir et prévenir au maximum les récidives de cystite idiopathique féline.

Le praticien vétérinaire proposera dans la plupart des cas des traitements visant à nettoyer la vessie et à soulager la souffrance du chat :

  • Des anti-inflammatoires ou antalgiques pour limiter la douleur;
  • Des médicaments pour abaisser la valeur du pH dans l’urine;
  • La mise en place d’une alimentation adaptée et curative et/ou préventive destinée à éliminer et prévenir la formation de calculs urinaires.

NB : si les examens révèlent la présence de calculs ou cristaux d’oxalates dans la vessie, il faudra les éliminer par une opération chirurgicale (selon leur taille). Si la cystite chez le chat est causée par une infection urinaire, un traitement antibiotique sera prescrit pour éliminer l’infection

 

Prévenir la récurrence de cystite idiopathique féline

L’apparition de la cystite idiopathique féline étant déclenchée par des épisodes de stress, il faut avant tout identifier les sources de stress et tenter de les faire disparaître. Dans l’environnement de votre chat, il y a 5 sources de stress potentielles à surveiller.

 

1. Le territoire

Le chat est avant tout un animal territorial, il faut donc lui offrir un foyer respectant ses besoins afin qu’il se sente vraiment bien :

  • Sa litière doit être placée dans un coin tranquille en dehors des lieux de passages ou trop fréquentés
  • Plusieurs coins de repos (idéalement en hauteur et près d’une source de chaleur) seront disponibles
  • Installez des griffoirs de préférence dans un lieu de passage sur un support vertical pour permettre à votre chat de se défouler
  • Installer une chatière ou accès à une terrasse sécurisée peut être intéressante pour annihiler le stress de la frustration de ne pouvoir sortir à l’instant choisi.

 

2. L’environnement social

Au quotidien, les chats n’aiment pas les caresses forcées, qu’on leur courre après ou qu’on les bloque afin de les attraper. Tout changement de la configuration du foyer (naissance, décès, colocation, mariage, divorce) devra être contrebalancé par une attention particulière portée au chat (séances de jeux ou câlins). Si deux chats ne s’entendent pas, il faudra limiter leurs interactions.

 

3. Le bruit

Le chat a une ouïe bien plus développée que la nôtre et est donc beaucoup plus sensible que nous aux désagréments sonores. Ne placez surtout pas sa litière près d’une machine à laver et gardez-le au calme.

 

4. L’environnement olfactif

Le territoire du chat est balisé par les phéromones qu’il dépose tout au long de la journée en se frottant, en griffant, en urinant parfois. Les crottes doivent être retirées de sa litière quotidiennement et la litière complétement changée une fois par semaine.

Il est préférable de désinfecter la litière à l’eau bouillante, plutôt que d’utiliser des produits ménagers trop parfumés. Pensez à bien rincer et évitez l’usage de déodorants pour litière. Les parfums d’ambiance, l’encens, la fumée de cigarettes sont aussi autant de nuisances olfactives pour votre chat.

 

5. Une alimentation adaptée

De bonnes habitudes à adopter peuvent contribuer à réduire fortement la récidive des épisodes de cystite idiopathique chez le chat: Le fait de diluer les urines encourage les mictions fréquentes et diluent les constituants irritants éventuellement présents dans l’urine, ce qui diminuerait les poussées de cystite idiopathique.

On parvient à diluer les urines en faisant absorber davantage d’eau au chat, ou en le nourrissant avec une alimentation humide sous forme de bouchées en sauce, gelée ou mousse pour l’hydrater davantage. Certains aliments de la gamme Urinary Care Royal Canin ont été formulés pour augmenter la consommation d’eau chez le chat et diluer ses urines, de même que des aliments thérapeutiques pour limiter la formation de cristaux dans l’urine qui sont disponibles auprès de votre vétérinaire.

 

 

 

Lectures complémentaires

Aimer et partager cette page